Déployer un réseau de télémétrie acoustique en grand fleuve navigué. Etude de l'habitat et de la libre circulation des poissons

Art5-2023

Déployer un réseau de télémétrie acoustique en grand fleuve navigué. Etude de l'habitat et de la libre circulation des poissons

L’analyse de la libre circulation des poissons fait appel aux nouvelles technologies et notamment à la télémétrie acoustique. Cet article décrit la mise en place d’un réseau d’hydrophones fournissant des données fiables de détection des poissons sur l’axe Seine, à partir du premier barrage venant de la mer et dans les biefs successifs jusqu’à Paris.

Auteur(s)

Armand Michelot1,2, Céline Le Pichon2

Résumé

Une partie des projets de l’équipe d’hydro-écologie de l’UR HYCAR a pour objectif opérationnel d’aider les gestionnaires des milieux aquatiques à mieux hiérarchiser leurs actions de restauration. En particulier, le projet CONSACRE (CONtinuité écologique de la Seine et intérêt des Acteurs pour sa Restauration) a l’objectif d’estimer l’état de la libre circulation des poissons (continuité écologique piscicole) sur l’axe Seine à partir du premier barrage venant de la mer (Poses dans l’Eure) et dans les biefs* successifs jusqu’à Paris. L’analyse de cette libre circulation repose sur l’acquisition de connaissances d’écologie comportementale indispensables à l’étude des espèces impactées par les activités humaines. Elle fait appel aux nouvelles technologies et notamment à la télémétrie acoustique qui bien que majoritairement déployée en milieu marin et estuarien peut répondre aux contraintes des grands fleuves navigués. Cet article décrit les éléments techniques de mise en place d’un réseau d’hydrophones fournissant des données fiables de détection des poissons dans un fleuve navigué complexe. Ce réseau doit répondre au double objectif d’étudier l’utilisation des habitats et les franchissements successifs de plusieurs ouvrages de navigation, en utilisant les trajectoires de 7 espèces de poissons migrateurs et résidents. Notre expérience montre l’importance de réaliser des tests de détection du réseau déployé, pour pouvoir l’adapter de façon optimale aux contraintes morphologiques et règlementaires liées à la navigation et aux usages de la voie d’eau. Les données recueillies par le réseau d’hydrophones nous ont permis d’étudier les trajectoires individuelles des différentes espèces, notamment d’évaluer la fonctionnalité des dispositifs de franchissement (passe à poissons) et l'utilisation de nouvelles voies de passage telles que les écluses.

* Portion de cours d’eau navigué entre deux barrages

Mots clés

Poisson migrateur, télémétrie acoustique, fleuve navigué, continuité écologique, franchissement, barrage, écluse.

 

Documents à télécharger

Date de modification : 28 août 2023 | Date de création : 25 mai 2023 | Rédaction : Armand Michelot