Conserver les sols : pourquoi et comment ?

Art8-ns-RA (2022)

Conserver les sols : pourquoi et comment ?

Plusieurs Infrastructures participent à une meilleure connaissance et gestion des sols, grâce à une approche pluridisciplinaire. A INRAE, deux structures ont été montées avec comme activité principale la conservation de sols : le Conservatoire Européen des Échantillons de Sols d'Orléans et le Centre de Ressource Génétique de la plateforme GenoSol de Dijon

Auteur(s)

Nicolas SOLER-DOMINGUEZ1; Céline RATIÉ2; Céline FAIVRE-PRIMOT3; Samuel MONDY4

Résumé

Pour comprendre le fonctionnement et les cycles du sol, il faut pouvoir l’étudier, donc le conserver. Plusieurs Infrastructures participent à une meilleure connaissance et gestion des sols, grâce à une approche pluridisciplinaire : les Observatoires de Recherche de l’Environnement (https://hal.archives-ouvertes.fr/ hal-02330284), les zones Ateliers (https://www.za-inee.org/), les Infrastructures de Recherche comme AnaEE ou RARe, les plateformes d’expérimentation en milieux contrôlés ou In Natura, ou encore les groupements scientifiques. En particulier à INRAE, deux structures ont été montées avec comme activité principale la conservation de sols : le Conservatoire Européen des Échantillons de Sols (https://doi.org/10.15454/VCZ6BS Orléans, Centre Val de Loire) et le Centre de Ressource Génétique de la plateforme GenoSol (https://doi.org/10.15454/L7QN45 Dijon, Centre Bourgogne - Franche-Comté). Ces deux outils sont complémentaires et permettent de répondre aux enjeux pluridisciplinaires de l’institut et à ses objectifs, en particulier sur la composante sol, que ce soit dans le cadre de l’objectif 4pour1000 (https://www.4p1000.org/fr) ou dans la réponse
des sols au dérèglement climatique. Focus sur ces deux Infrastructures Scientifiques Collectives d’INRAE (labellisées ISC).

Mots clés

Sol, CEES, RARe, GenoSol, In Natura

Date de modification : 28 août 2023 | Date de création : 27 juin 2022 | Rédaction : Nicolas SOLER-DOMINGUEZ